Haut Mustang Trek

Haut Mustang trek

Mustang est un ancien royaume himalayen qui se trouve dans la partie centre-nord du Népal et occupe la haute vallée de la Kali Gandaki, antique voie caravanière. Au petit royaume du Mustang, nous marchons dans une région sous influence culturelle tibétaine. Villages, monastères et chortens et au loin les forteresses enneigées des Annapurna et du Dhaulagiri décrivent une composition idéale pour la randonnée. A 80 km derrière l’Annapurna, le plateau tibétain s’encaisse dramatiquement : falaises rouges, cités troglodytiques, cheminées de fées, canyons

 

POINTS FORTS POUR LE VOYAGE TREK AU MUSTANG

- Un trek estival dans un paysage grandiose découpé par des canyons.

- Une région reculée et peu fréquentée de culture tibétaine, vivante et authentique

- Un riche patrimoine culturel préservé et restauré à Lo gekar, Lo manthang, Luri Gompa …

- Un vol de montagne spectaculaire entre Jomsom et Pokhara.

Le Mustang, ancien royaume indépendant du Népal, où culture et traditions rappellent le proche Tibet — Lo Manthang, la capitale fortifiée, vit encore dans une autre époque —, recèle une grande richesse de paysages : dentelles de roches découpées, oasis verdoyantes sur le cours supérieur de la Kali Gandaki, cimes enneigées du Bhrikuti Peak (6361 m)… l’une des rares régions du Népal que l’on peut visiter même en été, la mousson s’y faisant peu sentir. Un fabuleux trek au Mustang au cœur de paysages uniques !

 

Mustang : voilà l’une de ces régions du monde dont le nom porte un parfum de mystère. L’ancien royaume de Lo est resté longtemps parmi les terres les plus ignorées du monde occidental. S’il apparaît dans certaines chroniques dès la fin du XVIIIe siècle, ce n’est qu’en 1952 qu’un premier étranger, le géologue suisse Toni Hagen, y pénètre.
Caché au nord de la barrière des Himalayas, ce petit pays aride est une enclave népalaise dans l’immense Tibet. Sa situation géographique particulière en avait fait une région interdite aux étrangers pendant de nombreuses décennies. Les troubles éclataient fréquemment en raison des fameux guerriers khampas qui, n’admettant pas l’invasion chinoise du Tibet, y avaient trouvé refuge.
En raison de sa position septentrionale, le Mustang est protégé de la mousson par le massif des Annapurnas. Avec le Dolpo, il fait partie des deux provinces du Népal accessibles pendant les mois estivaux

Trekking : pour plonger en pleine nature pendant plusieurs jours consécutifs. Marches itinérantes en autonomie, loin de toute infrastructure.

Niveau 3 : (en moyenne) marche de 5 heures par jour sur sentier et/ou 600 à 800 mètres de dénivelée positive environ et/ou 15 kilomètres.

Programme intermédiaire entre un niveau 3 et un niveau 4. L’accès par Jomosom permet de gagner rapidement le plateau du Mustang. Deux grosses journées en fin de programme pour le retour par le col de Gyu La. Mais les sentiers sont bien entretenus. 

Essentiel : les voyages ou sites incontournables du pays ou de la région.

Durée :

20 jours

Portage :

Uniquement vos affaires de la journée

Hébergement :

Hôtel, lodge

Encadrement :

Guide-accompagnateur népalais francophone

Groupe :

De 4 à 12 participants

Départ du 04/05/2018 : date spéciale Festival de Teji
Chaque année, fin mai ou début juin, suivant le calendrier tibétain, a lieu le festival annuel de Teji. Danses masquées et processions colorées se déroulent au son des trompes tibétaines. Les murs antiques du palais de Lo Mantang, la capitale, résonnent pour quelques heures des fastes d’antan. Un magnifique trekking au Mustang, où la grandeur des paysages ne cède en rien à la richesse culturelle.

 

.

J 1/ ... Kathmandu
Arrivée à Kathmandu. Installation à l’hôtel. Temps libre, puis dîner en commun, présentation de l’équipe locale et des formalités pour le trekking. 
• Hébergement : hôtel.
• Repas : à votre charge.

J 2/ Kathmandu et sa vallée - vol pour Pokhara
Matinée libre. Votre guide sera à votre disposition pour organiser ces quelques heures dans la vallée de Kathmandu.  L’après-midi, envol pour Pokhara. Découverte de Pokhara. 
• Hébergement : hôtel. 
• Repas : matin. 

J 3/ Vol Pokhara-Jomosom (2720 m) - trek pour Kagbeni (2810 m)
Lever matinal, les vols vers Jomosom, soumis aux conditions météorologiques, partent tôt le matin. Balade dans la rue principale de cette bourgade, bordée de quelques boutiques et cafés. L’après-midi, début du trek. En quittant Jomosom, nous entrons dans un autre monde, d’une grande beauté minérale ; ici, le vent souffle souvent en rafales. Le jeu habituel entre Jomosom et Kagbeni consiste à rechercher les pierres noires contenant les fameux fossiles marins de la Kali Gandaki (entre 150 et 200 millions d'années). Kagbeni est un étonnant village-forteresse qui ferme la vallée du Mustang. Nuit en lodge. A Kagbeni, nous devons nous “enregistrer” auprès des autorités locales en vue de notre voyage au Mustang. 
• Temps de marche : 3 h. 
• M : 245 m. D : 140 m.  
• Hébergement : lodge. 
• Repas : matin, midi, soir. 

J 4/ Kagbeni - Tangbe (3060 m) - Chhuksang (2980 m)
Ce matin, nous entrons véritablement au Mustang. Après trois heures de marche, nous arrivons à Tangbe, petit village traditionnel avec ses chortens et ses maisons dont le style est typique de la région ; il est agréable de se perdre dans le dédale des ruelles, de croiser ses habitants. Continuation vers Chhuksang (1 h 30 de marche). Visite de cette place fortifiée formée de trois villages distincts. 
NB : dans l’après-midi, visite possible de Tethang. Ce village fortifié (situé à 40 mn, dans une vallée latérale en amont de Chhuksang) est en train de mourir peu à peu à cause d’une histoire d’eau qui ne coule plus jusqu’au village. Cela ajoute environ deux heures de marche pour la journée. 
• Temps de marche : 4 h 30. 
• M : 460 m. D : 330 m.  
• Hébergement : lodge. 
• Repas : matin, midi, soir. 

J 5/ Chhuksang - Ghyakar (3560 m) - Samar (3660 m)
Nous longeons la Kali Gandaki, qui prend maintenant le nom de Mustang Khola, jusqu’à un pont récent, que l’on traverse. Montée vers Chele (3050 m). Une belle porte nous ouvre l’entrée de ce hameau replié sur lui-même et perché à un endroit qui permet de contrôler tous les mouvements dans la vallée. On peut déjà sentir le changement d’ethnie et de mœurs. Le chemin monte ensuite sur un petit plateau fermé par un curieux étranglement de pénitents de pierre. Vue sur le village oasis de Gyagar, ceint de murs. Le chemin en balcon surplombe la gorge avec marches taillées et escaliers raides. Arrivée à un premier col vers 3530 mètres, d’où la chaîne de la Damodar Himal se dévoile. Descente vers Samar, petit village typique, avec ses peupliers, et une irrigation très présente. Balade vers les chortens qui dominent Samar, découverte de son monastère récent. 
• Temps de marche : 4 h. 
• M : 680 m. D : 50 m.  
• Hébergement : lodge. 
• Repas : matin, midi, soir. 

J 6/ Samar - Syangboche (3800 m) - Ghiling (3570 m)
Descente dans le lit de la rivière suivie d’une montée tranquille. Puis c’est un magnifique sentier balcon face au Nilgiri et la chaîne des Annapurnas. Ici, quelques alpages où les bergers s’installent en été. Nous plongeons rapidement dans un superbe canyon aux parois abruptes. Un aller et retour de 40 minutes à une heure pour visiter la grotte sacrée, où viennent prier de nombreux pèlerins, avant de rejoindre tranquillement Syangboche, minuscule village blanc aux toits plats, resserré sur lui-même. La montée continue jusqu’au col vers 3850 mètres. Descente vers Ghiling dans lequel nous entrons en suivant un mur de mani ocre rouge. Ghiling est vaste, ses champs largement irrigués sont protégés par un long mur de pierres sèches. Un très beau monastère datant des années 1400 précédé d’un très joli chorten dominent Ghiling ; nous visitons le monastère. 
• Temps de marche : 6 h. 
• M : 910 m. D : 550 m.  
• Hébergement : lodge. 
• Repas : matin, midi, soir. 

J 7/ Ghiling - Nyi La (4010 m) - Ghemi (3520 m) - Dhakmar (3820 m)
Selon Michel Peissel, Ghiling est la porte du royaume de Lo. Départ tranquille dans les alpages de Ghiling avant la montée raide par un bon sentier jusqu’au col de Nyi La (4010 m). La vue est dégagée sur les Annapurnas. De là, nous descendons dans une gorge profonde aux parois sculptées. Une traversée à flanc nous emmène au petit col de Ghemi qui ouvre la vue sur le village éponyme. Maisons blanches percées de fenêtres aux boiseries peintes de couleurs vives, chortens, moulins à prières font de Ghemi un très joli village qui domine ses champs magnifiquement dessinés. Après le déjeuner, balade possible en aller et retour (1 h environ) pour découvrir le plus long mur de mani du Mustang (350 m). Nous quittons Ghemi ; le chemin nous emmène jusqu’à un nouveau petit col. Rapidement, nous découvrons les extraordinaires falaises ocre rouge qui ferment l’horizon et surplombent Dhakmar. Comme à l’accoutumée, quelques chortens marquent l’entrée du village. 
• Temps de marche : 5 h 30. 
• M : 750 m. D : 550 m.  
• Hébergement : lodge. 
• Repas : matin, midi, soir. 

J 8/ Dhakmar - Mui La (4170 m) - Ghar Gompa (3665 m) - Ghar La (4200 m) - Lo Manthang (3810 m)
Notre sentier en lacets zigzague à travers des pénitents de terre jusqu’au premier col de Mui La, puis traverse un joli plateau jusqu’au vrai col de Mui La. Le sentier, maintenant en balcon, serpente dans des alpages où paissent chèvres et yacks, jusqu’au monastère très vivant de Ghar Gompa (VIIIe siècle) décoré de belles fresques. Visite du monastère. Petite descente dans le talweg et nous montons progressivement au Ghar La, accompagnés par la chanson d’un petit ruisseau. Un premier col avant une traversée à flanc qui contourne le vallon nous emmène au deuxième col de Ghar La à 4280 mètres. Dans un paysage de magnifiques collines colorées allant du blanc à l’ocre rouge avec toutes les teintes du jaune, le tout couronné de sommets enneigés, nous rejoignons Lo Manthang, la capitale fortifiée de l’ancien et mythique royaume de Lo. Elle possède deux portes : une côté nord, entrée principale passant sous un large porche, et une côté sud, porte dérobée, effacée et discrète. Traditionnellement, seule la porte nord était ouverte pendant la journée et refermée chaque nuit...  
• Temps de marche : 7 h. 
• M : 900 m. D : 830 m.  
• Hébergement : lodge. 
• Repas : matin, midi, soir. 

J 9-10/ Lo Manthang et ses environs
Le programme n’est pas défini à l’avance. Tout dépend des autorités locales, qui “font la pluie et le beau temps” avec les autorisations. Les balades sont nombreuses autour de Lo Manthang, au milieu des champs d’orge, de moutarde et de sarrasin. Promenade dans les petites rues étroites de cette vieille ville à la rencontre des habitants discutant sur la place du palais royal, revenant des champs ou rentrant les troupeaux. D’anciens monastères abritant de très belles peintures et de magnifiques mandalas méritent une visite. 
Excursion facultative possible à Choser, en direction du Tibet : ses grottes, son monastère à demi construit dans la falaise. Dans ce cas, nous devons louer des chevaux pour faire l’aller et retour dans la journée. 
• Hébergement : lodge. 
• Repas : matin, midi, soir.

J 11/ Lo Manthang - col Lo La ( 3950 m) - Dhi Gaon (3380 m) - Yara (3650 m)
Nous repassons le col au-dessus de Lo Manthang. Le chemin bifurque dans une vallée adjacente de la Mustang Khola. Un magnifique sentier en balcon, avec une vue splendide sur les hauts sommets de l’Annapurna et du Dhaulagiri, nous conduit à un petit col vers 4000 mètres d’altitude. La descente sur le village de Dhi Gaon, raide, se termine dans un décor lunaire, entre d’immenses pénitents de terre. Magnifique point de vue sur le village et la rivière. Remontée, pendant une bonne heure, dans le lit de la rivière Puyun Khola, dominée par des falaises creusées d’anciens habitats troglodytiques formant une véritable citée de 17 étages. Le sentier se redresse et c’est Yara, petit hameau aux maisons serrées les unes contre les autres. 
• Temps de marche : 5 h 30 à 6 h. 
• M : 675 m. D : 800 m.  
• Hébergement : lodge. 
• Repas : matin, midi, soir. 

J 12/ Yara - Dhichvang Khola (3480 m) - Tangge (3450 m)
Le chemin descend pour traverser une ravine. Légère remontée pour accéder à un grand plateau vers 3750 mètres, surplombant un relief spectaculaire : d’immenses tuyaux d’orgue ! Depuis ce plateau, très belle vue sur le Dhaulagiri. Descente par des lacets assez raides jusqu’à la rivière Dichvang Khola que nous traversons à gué. Longue montée au col vers 4000 mètres avant de replonger à nouveau vers le village de Tangge. L’arrivée au-dessus du village et de ses champs est superbe ! Visite de ce village perdu à l’architecture remarquable avec son magnifique alignement de chortens
• Temps de marche : 7 h. 
• M : 915 m. D : 1115 m.  
• Hébergement : lodge. 
• Repas : matin, midi, soir. 

J 13/ Tangge - Paha col (4220 m) - Chhuksang (2980 m)
L’étape est longue, avec de nombreuses montées et descentes ! Après une petite descente dans la gorge, le sentier, d’abord horizontal jusqu’au torrent, monte “sec” à 4100 mètres pour arriver au col Paha (4 h de marche). Suivent trois heures de “plat népalais” entre 4200 et 4300 mètres ; le chemin zigzague de plateau en plateau, de croupe en croupe, entre des formations rocheuses très découpées, avant une plongée sur Chhuksang, village que nous connaissons déjà. Très belle journée dans un paysage sauvage où nous profitons de couleurs superbes et de formations rocheuses magnifiques. 
• Temps de marche : 8 h 30 à 9 h. 
• M : 1290 m. D : 1600 m.  
• Hébergement : lodge. 
• Repas : matin, midi, soir. 

J 14/ Chhuksang - Muktinath (3700 m) par le Gyu La (4077 m)
Belle étape pour rejoindre le sanctuaire hindouiste de Muktinath par le col de Gyu La. La montée est rude, mais dans un décor éblouissant. Au col, la vue sur le Dhaulagiri et l’Annapurna nous récompense de nos efforts. Le chemin descend, puis continue en balcon pour rejoindre le chemin qui arrive du Thorung Pass (tour des Annapurnas). Descente sur Muktinath. 
• Temps de marche : 6 h 30. 
• M : 1200 m. D : 500 m.  
• Hébergement : lodge. 
• Repas : matin, midi, soir. 

J 15/ Muktinath - Lupra (2790 m) - Jomosom (2710 m) 
Paysages arides ouvrant sur les plateaux tibétains au nord et de hautes montagnes enneigées au sud : le Nilgiri et surtout le formidable Dhaulagiri. Courte montée vers un col (4000 m), vue exceptionnelle sur le Dhaulagiri. Descente vers Lupra, unique village bön sur notre itinéraire. La religion bön est la religion tibétaine préexistant au bouddhisme. Descente à Jomosom. 
• Temps de marche : 6 h. 
• M : 350 m. D : 1100 m.  
• Hébergement : lodge. 
• Repas : matin, midi, soir. 

J 16/ Vol pour Pokhara - Kathmandu
Le petit bimoteur survole d’abord la profonde vallée de la Kali Gandaki remontée quelques jours auparavant. (Ce vol est soumis aux aléas de la météo ; aussi, en cas de retard de ce vol, le J 16, voire la matinée du J 17, sert de sécurité.) De Pokhara, il file plein est en longeant de nombreuses chaînes enneigées. Fin de journée libre. 
• Hébergement : hôtel.
• Repas : matin. 

J 17/ Kathmandu
Journée libre. Profitez de cette journée pour et déambuler dans le centre ville, ou visiter les sites culturels. Émerveillez-vous devant Shree Bouddhanath, un stupa de 36 mètres de haut, dans le quartier tibétain de la capitale népalaise. Découvrez Pashupatinath, lieu saint des hindouistes dédié à Shiva, l'un des quatre plus hauts lieux de pèlerinage d'Asie. Niché dans le centre du vieux Kathmandu, le Durbar Square ne manque jamais de subjuguer le visiteur avec ses fines sculptures sur bois, et la richesse de son histoire. Explorez le quartier dynamique de Thamel, et ses bazars colorés, lieu idéal pour faire vos derniers achats. Dans la vallée de Kathmandu, le village traditionnel de Bhaktapur vous étonnera par son architecture datant du XVII s.  
Pour ceux d'entre vous souhaitant visiter Kathmandu accompagnés d'un guide culturel, il est possible de réserver la visite guidée (voir notre rubrique "Services plus"). Dernier repas à Kathmandu pris en commun avec votre guide.
• Hébergement : hôtel.
• Repas : matin, soir. 

J 18/ Kathmandu…   
En fonction des horaires de vol, transfert dans l’après-midi ou en fin de journée à l’aéroport et vol de retour vers la France. 
• Repas : matin. 

J 20/ … France
Arrivée en France.